Mountain Bike naît au printemps 2012​. L’intérêt pour la musique garage et un penchant pour l’instantanéité ont constitué le ciment entre Charles-Antoine, Aurélien (batteur et bassiste remplaçant de Thee Marvin Gays), Etienne et Stefano (batteur et chanteur et guitariste du groupe toulousain Warm Toy Machine). Ce qui n’était au départ qu’un side-project finit par canaliser toute l’énergie des lascars. Une fois les rôles redistribués – Etienne endosse désormais chant et guitare tandis que Stefano passe à la basse – les 4 fantastiques sortent un album éponyme sur Humpty Dumpty en 2014, avec «I Lost My Hope In Paradise» en morceau-éclaireur. Le disque est chaleureusement accueilli par la presse belge, puis dans la foulée de concerts aussi foutraques que réjouissants – notamment des prestations impeccables à Eurosonic – par les médias d’outre-Quiévrain (Les Inrocks, Le Monde e.a.). Obstinément attachés à cet esprit de laboratoire DIY permanent – cher à Ty Segall ou aux abondants King Gizzard  & The Wizard Lizard – qui considère qu’il vaut mieux ne pas se reposer sur ses lauriers et embrasser sans discontinuer le flux créatif, ils profitent déjà de cette tournée pour mettre en branle de nouveaux morceaux – un Etienne fécond à l’écriture, ses acolytes pour compléter le rester du processus sonore.

BELGIUM